l’Amour de Dieu

l’Amour de Dieu

Évêque des pauvres, canonisé et bientôt docteur de l’Église

Auteur Auteur : Thomas de Villeneuve l’apport du monachisme à la vie liturgique de l’Église présenté par le Père Jaime Garcia Alvarez aa
Nombre de pages Nombre de pages : 200 pages
Dimensions Dimensions : 130 x 210 mm


Ref boutique : 8637903044939

18,00 € TTC
Ajouter à la liste d'envies
Ref : SLPl223
ISBN : 9782364523197
Disponibilité : En stock

    Le texte "l’Amour de Dieu"

    Le texte
    Aujourd’hui et peut être plus que jamais nous ressentons que le vivre ensemble est fragilisé, fracturé, attaqué. Ce qui fonde la vie en société est remis en cause. Les notions traditionnelles et fondamentales de communauté, de société sont basculées et ne représentent la même chose pour tous. Nous vivons aujourd’hui sous l’emprise de l’individualisme. L’individu prend la toute première place. Nous sommes dans une société où l’individu et non la société est devenu la référence. Le grand problème qui se pose aujourd’hui est de connaître et de reconnaître ce qui nous unit en société, c’est-à-dire ce qui fonde une communauté. Il y a certainement des événements qui nous rassemblent, mais cette union est occasionnelle, passagère et donc sans profondeur. Cette union manque d’enracinement. Face aux difficultés chacun abandonne les liens qui les tiennent unis aux autres et on se replie sur soi-même en disant : « Sauve qui peut ».
    Face à ce lien si superficiel on cherche un peu partout un lien social solide qui soit bien plus profond, bien plus solide. On cherche ce qu’on appelle le « bien commun », c’est-à-dire des valeurs et des orientations vitales partagées par tous. Or ce « bien commun » n’est pas facile à dessiner et moins encore les moyens pour s’en rapprocher. Le « vivre ensemble » dans un même pays, même dans une même entreprise ou dans une Communauté ne semble pas aller de soi. Il faut redéfinir les valeurs ou les liens qui nous tiennent unis. En effet, il semble de plus en plus difficile de définir clairement ce que veut dire être membre d’une société, d’une communauté. Quelles sont nos valeurs ? Quelles sont nos appartenances ? Quel sens y-a-t-il à vivre ou à travailler ensemble ?
    C’est certain qu’aujourd’hui il n’y a pas une vision commune dans la société. Tout semble discutable et à discuter. Toutes les positions veulent se voir écoutées, respectées à égalité. C’est la difficulté de trouver une notion de « bien commun » acceptée par tous.
    Face à ces difficultés et bien d’autres aujourd’hui et plus que jamais il nous faut réfléchir sur la réalité de la communauté.
    L' auteur
    Jaime García Álvarez de l’Ordre de Saint Augustin, est docteur en Philosophie, Professeur à la Faculté de Théologie du Nord de l’Espagne, Burgos. Professeur invité à l’Université de Strasbourg, au Grand Séminaire de Reims et au Centre d’Études du Saulchoir de Paris. Il a été directeur de la revue “Burgense” et actuellement il est le directeur de “Revista Agustiniana” (Madrid). Il est membre du Conseil de Rédaction de la revue “Connaissance des Pères de l’Église” (Paris). Il a dirigé l’édition espagnole du Dictionnaire de Saint Augustin (Monte Carmelo, Burgos 2001). Il anime et dirige des cours et de recollections sur la spiritualité augustinienne en France, Belgique et Canada.